cimetière marin du magouër

forum de discussion sur le cimetière marin du magouër
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Revue de presse septembre 2007

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Revue de presse septembre 2007   Dim 30 Sep - 5:20

Le Télégramme 12/09/07
Etel
Epaves du Magouër : la balle dans le camp du préfet

Le cimetière maritime du Magouër est toujours sous la menace d’une destruction. En juillet 2006, la municipalité de Plouhinec avait voté cette démolition sur arguments sécuritaires.
En octobre dernier, la mise à exécution de la avait été empêchée par une manifestation des opposants, qui avaient bloqué l’accès du site aux pelleteuses. Depuis, les épaves reposent en paix mais sous la menace et les discussions se poursuivent.
Incohérences
La semaine dernière, l’Association de défense du site avait réuni ses membres et sympathisants en assemblée générale pour les informer des dernières rencontres avec le sous-préfet de Lorient.
« Le sous-préfet nous a dit qu’il rédigerait un rapport pour le préfet, afin qu’il prenne une décision, rapportait Marcel Thomas, nous avons plaidé la cause des épaves et remis un dossier complet. Nous avons dit au sous-préfet qu’il n’y a eu aucune concertation autour de cette décision », poursuivait le président. Et de pointer les incohérences entre l’argument de sécurité publique avancé par la municipalité, et d’autres motivations moins claironnées, liées au chantier du Magouër (sécurisation du sleepway) voire au port d’Etel, qui est obligé à terme de créer un grill de carénage dont une des localisations évoquées pourrait être au chantier, et servir du même coup pour les deux structures, l’une publique, l’autre privée.
Lien avec le chantier et le port d’Etel
« Cette histoire de chantier est sous-jacente à la question des épaves, embrayait Serge Le Quer, c’est parce qu’il y a un problème lié au chantier naval que les autorités ont voulu se débarrasser des épaves en invoquant la sécurité. Mais il faut mettre en parallèle les aspects liés à l’attractivité touristique et au patrimoine. Ils ont utilisé les mêmes arguments pour les menhirs de Carnac en disant que c’était dangereux. Tout ça, ce ne sont qu’arguties déterminées par des intérêts financiers. Et de conclure, il faut sortir de cette vision hygiénique où il faudrait que tout soit propre ! »
Dans la salle un adhérent appelait au renvoi de la question après les prochaines échéances municipales, « afin que les nouveaux élus reprennent le dossier dans le cadre de la gestion intégrée des zones côtières, en lien avec les autres communes de la rivière ».
D’ici là peut-être, mais surtout dans l’attente de la décision préfectorale, les membres de l’association de défense et leur réseaux restent mobilisés.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Télégramme 29/09/07
Plouhinec
Nouveau feu vert à l’enlèvement des épaves du Mgouër

Lors de la réunion du conseil municipal, jeudi soir, à l’annonce du feu vert donné par les élus pour l’enlèvement des épaves du Magouër, les opposants ont manifesté bruyamment leur désaccord.
L’enlèvement des épaves du Magouër était à l’ordre du jour de la réunion du conseil municipal de jeudi soir.
Une trentaine de membres de l’association pour la sauvegarde de ces épaves était présents. A l’issue du vote positif (à l’exception des six élus de l’opposition), quelques personnes quelques personnes ont quitté la salle du conseil et manifesté leur désaccord sur la voie publique, par la diffusion d’une sirène d’alarme diffusée par un mégaphone durant une demi-heure, gênant quelque peu la séance. A l’arrivée de la gendarmerie, cette manifestation avait cessé depuis quelques minutes.
Ce dossier a fait l’objet d’études de la part de la sous-préfecture, qui a demandé à la DDE maritime, aux Affaires maritimes, SDIS et à la gendarmerie maritime, d’émettre un avis sur la dangerosité du site des épaves du Magouër.
La décision de juillet 2006 confirmée
Il résulte de ces consultations que la préfecture confirme la décision du conseil en date du 6 juillet 2006 de procéder à l’enlèvement des épaves.
L’Etat subventionnera cette action à hauteur de la moitié des sommes engagées.
La commission, à quatre voix pour et deux voix contre (Dominique Jubin et Jean Poirier), a émis un avis favorable.
L’entreprise EGTP, pour un coût de 26.700 €, est retenue pour cet enlèvement, sous réserve que son devis comprenne bien le nettoyage et la remise en état du site.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

JT 19/20 France 3 Bretagne
29/09/07

http://fr.youtube.com/watch?v=jhSsHs3Iico

Depuis plus d’un an, le conseil municipal de Plouhinec réclame la démolition d’un cimetière de bateaux jugé dangereux. Mais ces épaves situées face à la ria d’Etel font partie du paysage, leur disparition n’est donc pas souhaitée par tout le monde, la préfecture vient malgré tout, de rappeler la dangerosité du site. Les explications de Stéphane Izad et Mourad Fallah.
Le cimetière du Magouër n’existera bientôt plus que sur les cartes postales, au grand dam des photographes amateurs et des touristes.
Jacques, touriste et photographe amateur :
On vient de visiter Etel, la Barre d’Etel et en revenant on a vu le cimetière de bateaux. Et donc on s’est dit : on va faire de la photo malgré qu’il y ait un panneau qui l’interdise. Et comme on vous a vu, on s’est dit : pourquoi ce serait interdit ? C’est pour ça on est rentré.
La décision de supprimer ce site avait déjà été prise en conseil municipal le 6 juillet 2006. La commune invoque des problèmes de sécurité et d’accès non contrôlable au site, elle a maintenant l’aval de la préfecture pour faire enlever ces épaves.
Yves Joannic, maire de Plouhinec :
Le pancartage que l’on a fait a montré qu’il était inefficace. Enfin, il a eu une certaine efficacité, mais il n’en demeure pas moins, on aurait pu le constater tout cet été, avec les conditions météorologiques qui n’étaient pas très favorables, ce site qui est une plage tout à fait abritée, il y avait donc beaucoup de monde, et puis, ben, un certain nombre de personnes, malgré les avertissements, continuent à aller dans les épaves, quoi. Moi-même, j’ai du intervenir auprès d’un père de famille qui allait avec son enfant dans l’épave de l’oasis avec au dessus de la tête, les cuves à gasoil qui sont prêtes à tomber.
Les défenseurs du site ne décollèrent pas. Pour eux, ces vieilles coques font partie intégrante du passé de la ria d’Etel, leur suppression peut porter une grave atteinte à l’histoire et au patrimoine local.
Gérard Guillas :
Ce sont les derniers vestiges de l’animation extrêmement importante qu’il y avait à Etel et au Magouër. Une animation commune, il y avait jusqu’à 300 thoniers jusqu’au milieu du siècle dernier, et ça n’est pas rien du tout. Nous sommes persuadés, et c’est pour ça que nous, ça nous attriste cette disparition et cette décision, nous sommes persuadés que c’est un élément extrêmement positif pour le développement local, et pas seulement local, développement régional.
La fin du cimetière semble donc inéluctable, les membres de l’association restent cependant vigilants, et pour l’instant, aucune date n’a été fixée pour l’enlèvement des coques.
S. IZAD / M. FALLAH / P. NAU


Dernière édition par Admin le Lun 14 Avr - 19:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimetieremarin.kanak.fr
ca-lire



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Revue de presse septembre 2007   Mar 9 Oct - 22:39

merci de nous prévenir de l'évolution du dossier en souhaitant que le patrimoine soit préféré aux intérets du chantier naval qui est à l'origine de ces épaves, si elles devaient etre enlevées ce devrait etre à lui d'en assumer les frais et pas à la commune.Voilà mon avis .Calire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Revue de presse septembre 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue de presse : Montres magazine (HS n°2 - 2007)
» Observations de lundi 3 septembre 2007
» Revue de Presse sur le Vinao/Vito
» [Salon] Habitat à Toulouse - Septembre 2007
» postez votre photo pour septembre 2007 (vainq touffu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cimetière marin du magouër :: cimetière marin du magouër-
Sauter vers: